Mating Theory

Derrière l’évidente signification du titre, Mating Theory parle du mélange des idées, des disciplines et des genres – la combinaison collaborative des visions – et le résultats de ces rencontres. Victor Quijada partage sa Méthode RUBBERBAND et son vocabulaire unique avec les danseurs du Pacific Northwest Ballet, et cherche à trouver, à travers l’improvisation, une union créative entre le chorégraphe et l’interprète.

Le Pacific Northwest Ballet a été fondé en 1972 et est l’une des plus grandes et plus prestigieuses compagnies de ballet des États-Unis. En juillet 2005, Peter Boal accède à la direction artistique de la compagnie, succédant à Kent Stowell et Francia Russell, qui occupaient cette fonction depuis 1977. La compagnie, qui compte près d’une cinquantaine d’interprètes, présente annuellement plus de 100 spectacles, œuvres complètes ou programmes mixtes, au Marion Oliver McCaw Hall à Seattle ou en tournée. Le PNB a performé sur les scènes d’Europe, d’Australie, de Taiwan, de Hong Kong, du Canada et de partout aux États-Unis, et a été acclamé à Jacob’s Pillow, à New York et à Washington. Contribuant à la richesse culturelle de sa région, le PNB est un trésor national et est reconnu partout dans le monde. Il incarne sans contredit l’excellence dans le domaine des arts de la scène.

La première de Mating Theory a eu lieu en mars 2012 à Seattle (É.-U.) avec le Pacific Northwest Ballet.

Durée

À venir

Crédits

Chorégraphie : Victor Quijada

Mise en scène : Anne Plamondon

Musique : Jasper Gahunia

Conception des costumes : Mark Zappone

Conception des éclairages : Yan Lee Chan

© Photo par Angela Sterling